L’imagination, le premier champ du possible

Imaginez que vous êtes millionnaires, vous venez de gagner une somme faramineuse au Loto.  Que changeriez-vous dans votre vie ?

Imaginer, c’est déjà faire exister

Posez-vous vraiment la question. Bien sûr, il y a l’aspect matériel, le confort, probablement un meilleur logement et sans doute, dans l’euphorie de ce cadeau tombé du ciel, l’envie de réaliser d’acquérir des objets de luxe, de réaliser des fantasmes un peu fous. Mais c’est derrière tout cela que je vous invite à réfléchir. Une fois que vous vous êtes offert de quoi célébrer ce gain, que comptez-vous changer dans votre vie? Qu’est-ce que cela vous apporterait, et à quel point ce serait différent d’aujourd’hui ?

Auriez-vous par exemple, envie de plaquer spontanément votre travail, vos amis… votre conjoint? Auriez-vous envie de vivre ailleurs, d’avoir de nouveaux loisirs ? Mangeriez-vous mieux, sortiriez-vous plus ? Changeriez-vous complètement d’environnement, voudriez-vous créer de nouveaux rituels, instaurer un nouveau quotidien ?

Le but ici n’est pas de créer de la frustration mais bien d’inviter votre imagination à faire surgir ce à quoi vous aspirez, et ce, sans vous limiter. Car nous avons cette fâcheuse tendance à réfléchir en écoutant nos peurs, nos doutes. Normal, nous voulons nous préserver. Mais à vouloir être rassuré, nous tendons à renoncer aux risques, anticiper nos échecs, limiter notre champ d’action.

Maintenant, en partant du principe que « tout est possible », savez-vous ce que voulez-vous vraiment ?

Bien sûr, beaucoup diront que tout n’est pas question d’argent et de conditions matérielles, et ils auront raison. En fait, c’est justement pour libérer du poids de cet aspect matériel et des moyens à mettre en place, que je vous propose cette petite réflexion. Car c’est là que tout commence, dans le fait d’imaginer et de se projeter. D’ ALLER VERS, et non plus d’éviter, fuir, ou aller contre.

Quel homme, quelle femme voulez-vous être?

Une fois cette première étape réalisée, observez maintenant vos choix de changement de vie. Que disent-ils de vous ? De quoi avez-vous besoin ? Que recherchez-vous à travers eux, que voulez-vous ressentir ?

Est-ce de la liberté, de la reconnaissance, du pouvoir, la possibilité d’apprendre davantage, de partager, de s’isoler ? Souhaitez-vous construire quelque chose? Cela ne concerne-t-il que vous? Qui apparaît dans ce nouveau paysage?

Visualiser, ressentir : se préparer au changement

Enfin, concentrez-vous sur l’état final. Imaginez. Vous avez traversé toutes les étapes, et ça y est, vous vivez la situation idéale : que ressentez-vous maintenant ? Qu’est-ce que cet aboutissement génère en vous ? Quels changements sur votre regard vis à vis de vous-même, des autres, sur votre comportement et la suite de votre vie ?


L’enseignement des extrêmes

J’ai l’intime conviction qu’on se connaît vraiment lorsqu’on a connu les extrêmes. Les moments de galère et d’extrême solitude, mais aussi les moments fastes et de succès. Car ce sont dans ces moments que nous nous révélons le plus.

Sommes-nous jaloux lorsque nous sommes en manque de quelque chose ? Sommes-nous méprisants lorsque nous gagnons ? Abusons-nous de notre pouvoir dès lors que nous en acquérons ?

Si vous voulez vraiment savoir ce que vous voulez faire, si votre changement de vie est juste, voici mon conseil: Par l’action et l’introspection,

Apprenez à savoir qui vous êtes!


Lire l’article: « Reconversion professionnelle: Savoir partir. » Cliquez ici.

Pour des conseils et un accompagnement personnalisé, vous pouvez me contacter sur la page Contact de ce blog.

Coach en Bien-être & Sexualité : le récapitulatif de mes prestations, démarche, compétences et conditions, cliquez ici!

"On a plusieurs vies dans une vie."

Comments (1)

  1. J’ai la réponse: Si je gagnais au loto, je m’inscrirais tous les jours au coaching de Céline TRAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *