Plz Yourself : Parlons sexualité!

Plz Yourself, l’émission des ados sur la sexualité

Voici donc la vidéo de la 2ème émission Plz yourself , l’émission consacrée à la drague, séduction, rapports de couples, prévention… Et tout ce qui touche à la sexualité pour les ados (Bien entendu les +18 sont les bienvenus.)

La spécificité de cette émission c’est qu’elle a lieu en LIVE!

Il vous suffit de vous connecter sur la page Facebook de Next Plz ou sur ma page tous les Jeudi à 18h. Une fois connectés vous pouvez suivre l’émission en direct, participer en postant vos commentaires. Mieux encore, vous pouvez me poser directement vos questions en appelant au 0970-462-023 (prix d’un appel local non surtaxé). Sachez également qu’il est possible de laisser vos messages sur notre répondeur en dehors dehors de l’émission! J’y répondrai ainsi à l’émission suivante.

Un partage d’expérience

Je ne suis ni psy, ni médecin, ni sexologue, je ne détiens pas la vérité mais je me sers tout simplement de mon expérience de femme et d’ex actrice X pour vous répondre de la manière la plus concrète possible. Donc pas de complexes ni de tabous, on parle de tout!

Bon visionnage et RDV dès Jeudi prochain 18h sur ma Page facebook avec Plz Yourself!

Besoin de conseils en drague et séduction? Je t’invite à regarder mes TOPS conseils sur la chaîne Ca Zap! Sexy Séduction.

"On a plusieurs vies dans une vie."

Comments (3)

  1. Bravo Céline. Votre travail est admirable, on éprouve un immense respect en vous écoutant. Si j’avais eu une conseillère telle que vous quand j’avais 18 ans, cela m’aurait décomplexé de beaucoup de choses. C’est incroyable comme un mauvais début dans la sexualité (mon cas) peut engendrer pendant de longues années doutes et inquiétudes quand on prend de l’âge. Et des inquiétudes, j’en ai encore et ça me rend triste !
    J’aime votre écoute, votre respect par rapport aux questions posées. Vous êtes une très grande dame, un bijou qui étincellera tout au long de la vie et dont je suivrai les activités quelles qu’elles soient tant que la vue et l’ouïe me seront acquises. Je ne suis inscrit à aucun réseau social mais je suis votre page twitter tous les jours. Vous êtes classe.
    Votre humilité vous rend extrêmement digne et sachez que lorsque vous étiez Katsuni, vous apportiez au genre auquel vous prêtiez votre présence une excitation et une féérie que je n’ai jamais retrouvé après votre fin de carrière. Vous pouvez être fière de votre parcours. Vous avez été bien plus qu’une pornstar, vous avez été une référence et vous le resterez dans chaque domaine que vous approcherez car vous vous respectez et vous respectez les autres.
    Ayant travaillé un peu dans le milieu social difficile, voici un sujet que rencontrent des jeunes filles : Comment survivre sexuellement après une première expérience totalement traumatisante, lorsque l’on est pas préparé à subir cela ?
    Je pense que votre réponse sera très importante.
    Merci d’avoir décidé de continuer à nous éblouir de votre lumière qui réchauffe avec délicatesse les coeurs meurtris.
    Avec toute mon admiration.

  2. Merci, chère Céline, pour vos vidéos sur la sexualité. Pour les adultes, beaucoup de choses sont plus ou moins évidentes, alors que pour les ados le premier contact avec le sexe, surtout avec le porno omniprésent, peut être déroutant voire traumatisant. C’est là qu’une information comme la vôtre peut être très bénéfique, surtout qu’elle vient d’une personne qui a personnellement vécu dans le milieu du X, elle en est d’autant plus crédible. Votre manière agréable d’aborder les sujets réputés délicats, met le spectateur tout de suite à l’aise et l’info passe mieux que dans un cours didactique, souvent rébarbatif.

    Je vous adore en tant que Katsumi et comme Céline Tran.

  3. « Une remarque que j’ai souvent entendue par rapport à mon nbre de scènes. Et oui, bcp fantasment sur la « pute » mais la veulent vierge. »
    Cette phrase sentencieuse n’est pas de moi mais de Céline (Tweeter : juillet 2017). Et elle mérite que l’on s’y attarde un peu. Imaginons un instant que quelqu’un arrive à séduire Céline, que peut-il se passer dans la tête de l’heureux élu ? Tout d’abord, on peut se pincer pour y croire, et puis rouler un peu des mécaniques en se promenant avec un tee-shirt où est écrit dessus : « Hey les mecs, la fille avec moi c’est Céline Tran aka Katsuni. Ca vous la coupe hein ? » (oui faut un grand tee-shirt pour écrire tout ça). Bon vous lui expliquez combien vous aimez les arts martiaux, combien vous aimez les BD un peu porno/gore, combien vous adorez les vacances à l’Ile de Java, combien vous adorez les photos prises avec un Samsung, combien Jailbreak est le film que vous avez le plus regardé dans votre vie (mince Google sur votre téléphone portable tombe en panne à ce moment là et vous préférez lui dire qu’il est l’heure d’aller se coucher.) Mais un problème chasse l’autre : Céline est là offerte sur le lit de votre chambre et vous posez alors un regard dubitatif sur votre anatomie. Impossible de ne pas penser à tous ces hommes de gros calibre qui ont vidé leur chargeur en sa compagnie sans un seul enrayement du mécanisme. Alors que faire ? Essayer de lui montrer que Rocco a un sosie de la technique et que ça tombe bien vu que c’est vous, ou bien l’émotion de la comparaison avec ses partenaires passés vous envahit et vous n’osez même plus lever les yeux vers elle car vous avez honte de ce à quoi vous ressemblez. Alors il reste le fantasme Katsuni. Mettons nous un peu à la place de Céline un instant. Les mecs qui la draguent, ils veulent le trophée « Katsuni » dans leur lit et dire à tous leurs potes qu’ils l’ont eu à leur palmarès ? Ils lui diront peut-être : « Tu sais t’as été actrice porno mais c’est pas grave tu sais, moi je t’aime si fort que je m’en fous, mais remets tes lunettes noires, ton cache col et ton chapeau parce que je voudrai pas que mes parents soient au courant qu’on sort ensemble, ça leur plairait pas du tout ». En gros ils voudraient une Katsuni dans leur lit sans le passé sulfureux du personnage. En résumé, ça ne doit pas être simple d’être un sex symbol pour adultes quand on est une femme. Bon comme je ne ressemble ni à Rocco, ni à une gravure de mode, je vais tenter d’aller séduire ma voisine toute timide, mais si elle me dit »je t’aime, mais si tu pouvais mettre des lunettes noires et un chapeau car on va passer devant chez mes parents » j’aurai compris.
    Alors Céline, quand est-ce qu’on échange en vrai nos lunettes noires et nos chapeaux ? Si ça c’est pas un point commun qui en dit Long… comme disait Kevin (référence acteur X pour ceux qui veulent suivre jusqu’au bout).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *