Regarder du porno « trash »,c’est « mal »?

La question du « Porno trash »

Chaque semaine je vous propose de répondre à vos questions. Comme je l’ai déjà précisé je ne suis ni psychologue , ni sexologue, mais j’espère vous apporter quelques éléments de réponse en puisant dans mon expérience… Si vous-même voulez me contacter pour cette rubrique #Sexo #CourrierDesLecteurs, postez vos messages ICI ! Aujourd’hui nous allons nous pencher sur le thème du porno, et plus particulièrement du porno « trash »…


« Chère Céline,

je tiens tout d’abord à vous remercier pour ce blog. Vos écrits sont d’une grande sensibilité et votre point de vue, à la fois de femme et d’actrice, est fort intéressant.

Je souhaitais solliciter votre avis sur un aspect de ma personnalité dont j’ai honte. Je me suis mise à regarder du porno très jeune, à 11 ans. J’ai aujourd’hui 23 ans et je n’ai jamais vraiment arrêté. Seulement, je m’aperçois que je cherche toujours plus dans le hard, l’humiliation, le sale, sans jamais avoir envie de concrétiser ces fantasmes dans ma vie sexuelle de couple (la soumission soft me comble parfaitement). C’est quelque chose de très difficile à admettre pour une femme dans notre société actuelle. Je n’ai aucun problème avec le fait de regarder du porno, c’est plutôt le fait d’être excitée par des films trash et violents qui me dérange.

Avez-vous déjà rencontré des personnes dans mon cas ?

Merci infiniment pour votre considération et excellente continuation. »


Bonjour Aline

Merci pour ton message. Cette première question m’interpelle beaucoup car elle touche à mon avis beaucoup de personnes. La notion de culpabilité revient régulièrement quand on parle de porno et de sexualité en général. Qu’est-ce qui est normal ? Est-ce que l’on voit dans les films est un reflet de la réalité ? une sorte de modèle ou d’idéal ? ou uniquement une forme de déviation ? C’est tout ça à la fois et à un certain degré.

D’abord , les films X sont extrêmement variés et on n’y trouve pas que du trash

(d’ailleurs la définition même du trash évolue en fonction des mœurs d’une société), mais c’est bien souvent ce qu’on en retient et d’autre part le contenu plus  soft ou « haut de gamme » est rarement sur les sites gratuits et donc moins diffusé. En ce qui te concerne tu n’as pas de problème à admettre que c’est le trash qui t’attire tout simplement parce que ça t’excite. Pourquoi cela t’excite ? Il y a des choses qui nous échappent. A froid, on va trouver certaines images répugnantes ou risibles, mais lorsqu’on est dans un « mode masturbatoire » c’est notre instinct et notre inconscient qui parlent. Notre excitation va réagir en fonction de différents stimuli : des images, des situations, des paroles, des accessoires… Il y a toute une variété de fétichismes par exemple.

 Par définition la pornographie représente ce qui est « obscène »,

elle est la mise en image de la transgression , de ce qui dérange, de ce qui bouscule les tabous. Ce n’est donc pas seulement une question de nudité. Tout comme le cinéma en général et je dirai les films d’horreur (qui est probablement le genre qui a le plus d’affinités avec les films X), le porno a une fonction cathartique. En regardant le plaisir ou la douleur des autres, en assistant à des situations extrêmes nous nous libérons de certaines de nos frustrations. Il n’y a rien de « mal » là-dedans tant que nous ne tombons pas dans l’addiction ou la complaisance. En somme c’est une question d’équilibre et de discernement.

Notre » nature humaine » nous pousse à repousser les limites, à être curieux, à explorer.

Une fois habitués à un type d’images il est possible de nous lasser et ne plus trouver l’excitation. C’est la nouveauté, l’étrangeté parfois qui va nous faire réagir. Et c’est la raison pour laquelle ce qui est beau n’est pas forcément ce qui est le plus excitant. Il n’est donc pas étonnant que dans la vidéo X on connaisse également des cycles. Quand j’ai commencé le X le marché du X était encore prédominé par une représentation de la femme en uniforme, tailleur ou porte-jaretelle et lingerie fine. Puis le gonzo émergea. Celui-ci se porta très vite vers l’apologie de la performance, le trash et clairement une forme de violence portée sur la domination de l’autre.

Cette domination s’est aussi inversée avec des scènes où ce sont les hommes qui se faisaient malmener et punir par leur partenaire féminine. Quelques années plus tard j’assistai à un retour au porno soft voire « romantique » avec un accent mis sur les préliminaires, la représentation de la sexualité de couple, dans un lit avec des sous-vêtements « classiques ». Fini le vinyl ou la grosse résille rose fluo. La préférence allait également désormais aux plans larges plutôt que « gynécologiques ».

Pour en revenir à ta question je pense que ton comportement est naturel et pas du tout alarmant.

Ta petite culpabilité est en fait un signe positif. Ta conscience fait la différence entre la fiction qui t’excite et la vie réelle et tu sais également que ces vidéos trashs sont des formes de » déviances ». Elles sont pratiquées par des acteurs consentants dont c’est le métier d’avoir ce type de sexualité. (Evidemment la question est plus délicate si tu me disais regarder des vidéos où des personnes sont réellement violées ou violentées. Là, on n’est plus dans la fiction ni dans le fantasme mais dans la participation passive un acte de cruauté.)

Enfin tu dis toi-même vivre une sexualité épanouie, ta consommation de films X ne vient donc pas empiéter sur ta vie sexuelle,

elle la complète. Tout va bien ! Le seul conseil que je puisse donner est éventuellement de parfois faire des petits breaks pour ne pas tomber dans l’addiction. Fais le test par exemple de te masturber sans recourir à des films porno pendant quelques mois afin de nourrir ta propre libido, recourir à ton imagination, l’alimenter également avec la complicité que tu as avec ton partenaire.

Je précise que j’aurais donné exactement la même réponse si la question avait été posée par un homme.

L’égalité se pratique aussi là, dans le fait que nous avons tous droit à notre espace intime, à nos désirs, nos fantasmes et à nous épanouir sexuellement, en couple et individuellement. Pourquoi une femme devrait-elle rougir d’aimer elle aussi des vidéos X? Pourquoi devrait-elle culpabiliser de voir d’autres femmes se faire dominer? Regarder une vidéo X permet aussi un processus d’identification. En regardant l’autre on se réjouit d’une vision mais également des sensations qu’on lui imagine. Une femme peut donc éprouver du plaisir à voir une autre femme avec plusieurs partenaires masculins. Le droit de jouir et de nourrir sa propre libido n’est pas un droit exclusif aux hommes…

J’espère que ma réponse t’a été utile ! N’hésite pas à reposer de nouvelles questions.
Bises

Céline


Me rencontrer pour un RDV Conseil/ COACHING SEXO est désormais possible! CLIQUEZ ICI!

 

"On a plusieurs vies dans une vie."

Comments (9)

  1. Bravo je trouve ta réponse vraiment adapté elle est très respectueuse et basé sur le non jugement avec un apport de conseils qui lui laisse place à son libre arbitre. Bonne continuation biz toi

  2. C’est mal si cela occasionne de ce fait, du mal à ceux qui déjà sont acteurs dans le film.
    On nous montre beaucoup de scènes excitantes mais qui pour en arriver là, ont subis un montage.
    Ce qui se passe pour obtenir ces scènes qui seront diffusées, nous est masqué.
    On nous montre des pratiques, qui sont pour les novices, délicates, douloureuses… , comme si elles étaient à la portée de tout le monde.
    Les actrices sont elles vraiment aussi à l’aise, aussi épanouies, souriantes, « chaudes »… comme on nous les montre?
    De plus, je dirais que le porno, est, comme tout ce qui entraîne une réaction au niveau du cerveau, à ‘consommer’ avec modération.
    Cela peux devenir une addiction et donc, cesse d’être une source de plaisir mais un devient un .
    Il y a quelques temps, j’ai lu sur le portail de la pornographie de wikipédia, un article sur la dépendance au porno, que j’ai trouvé intéressant pour avoir une première approche ( https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9pendance_%C3%A0_la_pornographie)
    Est ce mal de regarder du trash?
    Cela dépend des personnes.
    Nous sommes différents, mais nous avons aussi des similarités,
    l’attrait pour le sexe est présent chez la majorité de personnes, les pratiques, je dirais qu’à partir du moment ou les personnes sont consentantes, sont certainement le reflet de nos désirs profonds, de nos envies d’être en vie. et de le ressentir.
    Mais bon, c’est mon point de vue.

    1. Merci pour ce partage. Oui il n’y a pas une réponse catégorique à donner, c’est très complexe. Pour répondre à ta question sur le ressenti des acteurs et actrices , il est aussi divers qu’il y a de personnes. Certains acteurs/ices vont avoir du plaisir dans leur métier, d’autres non. Il y a aussi des jours sans comme dans toute activité professionnelle. Ce n’est pas tout noir ou tout blanc.

  3. Bonsoir Celine-Tran & Bonne année 2017 !!

    J’ai 52ans je m’appelle Guy,
    J’ai toujours étais attirez par les femme Asiatique que je trouve bien plus indépendante est plus attentionnée,
    Des mon adolescence ainsi que pour mes première expérience sexuelle ton image d’actrice x ma bien évidement de suite attirez,
    Après avoir vécu avec une Vietnamienne durant de nombreuses année, Qui malheureusement nous à quitter après un accident,
    Je me suis enfin décider à me trouver une nouvelle compagne Asiatique car quand on à connue l’excellence féminin est sexuelle il me parait difficile de vivre avec une autre femme, J’ai pourtant tenter est essayer de vivre avec une européenne une africaine est une indienne originaire de l’inde mes rien n’y fait seul les femme asiatique ont mes faveurs ma préférence est mon amour, On pourrait dire que pendant ma courte jeunesses est durant mes année d’homme adulte tu m’a littéralement envouter, Le jeune homme que j’étais puis l’adulte d’aujourd’hui te remercie pour ton aide est pour l’actrice que tu était car sans toi je ne serait pas réellement l’homme que je suis devenu, Dans la vie nous avons tous pris divers chemin bon ou mauvais il ne faut jamais les regretter car il fond de nous ce que nous somme…
    Vue que j’ai l’occasion de pouvoir te remercier j’en profiter, Merci à toi Celine Tran !!
    J’espère que tu aura une longues est heureuse vie.

    1. Merci pour ce message Guy et désolée que tu aies perdu ta compagne. Cependant si je peux me permettre un conseil, ne te limite pas dans tes rencontres. Si tu es naturellement attiré par les femmes asiatiques pourquoi pas, mais ne voit pas qu’à travers ce filtre. Tâche de prendre en considération qui est réellement la femme en face de toi et ne reste pas confiné à un idéal. Avoir ce type de fantasmes génère des préjugés (positifs et négatifs ). L’amour va au-delà des critères…
      Prends soin de toi. Bises 🙂

  4. Ça fait du bien de lire une réponse aussi fraîche, tolérante et égalitaire sur la pornographie, merci Céline =)

    1. Oui mais… un jour sur ma route, il y a avait une ukrainienne. On a parlé un peu et on s’est rapproché. On est resté ensemble un moment. J’ai adoré ça.
      Son physique, sa beauté étaient différents. Sa mentalité, ses manières, ses habitudes étaient différents. J’ai découvert une autre catégorie de femme qui m’a fait me réinterrogé sur celles connues avant elle. Et toujours depuis elle. les mêmes interrogations. Sans préjugés, juste de l’observation.

      Salut Céline.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *