Le jour où j’ai dansé sur de la musique sacrée

Le sexe et le sacré

J’étais “star du X” et strip-teaseuse quand j’ai effectué cette performance pour l’artiste française Prune Nourry et son magnifique projet “Genesis”.

Show VS Art

Pour la toute première fois de ma vie, je n’étais pas sur scène “pour moi”. Oui, j’étais alors Katsuni, et ça avait du sens de danser pour cette exposition consacrée à une réflexion autour de la sexualité et de l’art sacré. Mais cette fois-ci je faisais” juste” partie d’un projet. Je n’étais pas là pour être gagner un cachet ou faire ma promo. Et je dois dire que ça m’a fait un bien fou …

Un sentiment de légèreté que de pouvoir ‘utiliser mon corps comme un moyen d’exprimer la vision de quelqu’un d’autre, sans aucun besoin de séduire un public. Quelque chose qui n’a plus rien à voir avec l’ego. Quelque chose de pur….

La pole-dance

Voilà une discipline dans laquelle j’ai peu évolué (je préfère le tissu aérien). Mais l’idée ici, était de créer une chorégraphie simple en utilisant différentes inspirations issues des statues de l’Antiquité, d’où la succession de poses figées, invitant à suspendre le temps et à proposer une série de tableaux. Chaque sculpture prenant ensuite vie et s’incarnant dans le mouvement.. Je précise que cette exposition a eu lieu au Casino Venier en Italie en marge de la Biennale de Venise, en 2013. La musique utilisée  est le sublime “Nisi dominus” de Vivaldi interprété par Philippe Jarouski

En savoir plus

Vous pouvez regarder la vidéo et les détails du projet et de son expo  sur http://www.prunenourry.com/fr/projects/genesis et lire plus de détails sur cette expérience dans mon livre ” Ne dis pas que tu aimes ça” ( Editions Fayard )

"On a plusieurs vies dans une vie."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *