La masturbation pour les filles

La masturbation, un sujet tabou?

Lorsqu’on réfère aux films X, c’est bien souvent aux hommes qu’on pense. Ce sont eux les « grands masturbateurs ».  C’est omettre la libido de la gente féminine qui est loin d’être endormie. Cependant, avec l’explosion du marché des sextoys et le succès mondial de Fifty Shades of Grey, il semble que celle-ci soit enfin reconnue, et avec elle, la masturbation féminine . Une émancipation a entamé sa marche: films X féministes ou du moins plus érotiques et esthétiques destinés à un public féminin, sextoys, développement des love shops pour attirer cette nouvelle clientèle, multiplication des lignes de lingerie sexy, jeux d’exhib sur les réseaux sociaux, sites de rencontres… Les femmes n’ont aujourd’hui plus peur de se dire consommatrices afin de satisfaire leurs  désirs.

Mais un marché florissant qui vend plus de « sexe » est-il vraiment signe d’émancipation? Je n’en suis pas si sûre. En parler plus nous permet de déculpabiliser certes, mais qu’en est-il de l’intimité des adolescentes qui découvrent leur sexualité? Sont-elles vraiment à l’aise avec leur corps alors qu’elles semblent obsédées par leur image? Avant de parler de vibros et godemichets ultra-performants, si on revenait un peu aux bases? A savoir, tout simplement, apprendre à explorer son propre corps?

Un apprentissage de soi

Certains/es percevront la masturbation comme un acte « pervers », réservé aux « frustrés ». C’est bien dommage. En effet on peut recourir à la masturbation lorsque l’on souhaite répondre à une pulsion qu’on ne peut ne peut satisfaire avec un/e partenaire. Cela peut même être une orientation sexuelle à part entière. Mais avant tout, se masturber c’est apprendre à connaître son corps, à explorer ses zones érogènes, l’apprivoiser. Une jeune femme qui vivra sa 1ère fois en ayant déjà conscience de son corps, sera plus apte à la vivre  bien et à s’épanouir dans sa sexualité.

J’entends souvent dire de la part de la gente féminine: « Il ne me fait pas jouir ». Ok, certains hommes manquent peut-être de savoir-faire, mais attention à ne pas rejeter la faute sur l’autre systématiquement. Face à ce type de remarque, je  demande souvent: « Mais toi, sais-tu te faire jouir? » Pour ressentir du plaisir il faut savoir le recevoir, mentalement, physiquement, émotionnellement. Et la sexualité est un échange, un rapport qui se vit à deux. On ne subit pas l’action de l’autre sur soi, on y participe, c’est une danse à deux. Savoir se masturber, c’est se préparer à mieux recevoir de l’autre et suffisamment se connaître pour être capable de le guider. Car après tout, si votre partenaire n’est pas un bon coup, pourquoi ne pas lui dire ce que vous aimez!

Une nouvelle vidéo informative

Voici donc une petite vidéo spécialement destinée aux ado. Vous n’y apprendrez rien d’exceptionnel, juste des conseils de base, mais à une époque où l’on mise sur la performance, je crois qu’il est essentiel de revenir à ces conseils élémentaires. N’hésitez pas à réagir et à poster vos commentaires! A bientôt pour d’autres vidéos.

Pour visionner la vidéo de prévention sur les films porno, cliquez ici!

"On a plusieurs vies dans une vie."

Comments (2)

  1. Salut Céline, je voulais te souhaiter bonne chance dans ta nouvelle vie. Je constate que tu as beaucoup de passions, de l’humour et un vrai sens de la communication. Tu as l’air d’avoir du caractère et de l’énergie, ça fait pas mal d’atouts dans ta besace. J’aime beaucoup tes photos. Je trouve ton visage très expressif, surtout quand il est naturel. Avec ta vie de ninja nul doute que la force est avec toi. Je te souhaite le meilleur. David

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *