Training Souplesse #3

Endurance, force et souplesse

Chaque fois que je poste des photos ou vidéos de mes entraînements je reçois ce type de questions: « J’ai plus de 30 ans, est-il trop tard pour travailler la souplesse? » ou encore « Moi jamais je ne pourrai faire ça, je ne suis pas souple ». Tout comme la force ou l’endurance, la souplesse ça se travaille et s’entretient! Et il n’y a pas d’âge pour s’y mettre, le tout bien sûr est d’adapter son entrainement en fonction de sa forme physique, pas question de se blesser. Mais travailler sa souplesse, ce n’est pas juste faire quelques étirements, c’est un travail à part entière.

Pour progresser, il faut forcer

Il faut donc forcer tout en écoutant son corps mais aussi accepter d’avoir mal. Lorsque vous courez vous transpirez n’est-ce pas? Et arrive un moment où vous vous essoufflez. Lorsque vous faites des exercices de musculation vous peinez à soulever les poids, à terminer les séries, vous avez ensuite des courbatures. (si ce n’est pas le cas, c’est que vous ne bossez pas assez!) La souplesse c’est pareil. Pour progresser il faut prendre le temps et s’octroyer de vraies séances. Ne les faites pas juste après une séance de musculation car étirer un muscle fatigué ce n’est pas conseillé, vous risquez des déchirures. En revanche, essayez de consacrer au moins deux fois 45 mn par semaine. Prenez votre temps, restez dans chaque position jusqu’à sentir que vos muscles se décontractent, et forcez un peu plus. N’oubliez pas de respirer, c’est essentiel.

Se donner des objectifs

Les vidéos que je poste correspondent à un entraînement personnel que j’ai établi dans le but de réussir une figure en particulier. De votre côté, je vous conseille également de vous lancer quelques défis. Se « challenger » en se donnant une échéance motive et encourage à se montrer régulier dans l’entraînement. Bien entendu, pour vous accompagner dans cette démarche et vous éviter de vous blesser je vous recommande vivement un coach qui pourra vous guider. (Lire mon article sur le coaching).

A bientôt pour la suite de mon training!

"On a plusieurs vies dans une vie."

Comments (2)

  1. Bonsoir Céline,
    J’adore tout ce que tu fais.
    J’aimerais si possible que tu me donnes des conseils pour reprendre le sport doucement après une grossesse difficile. quels sont tes quotidiens en sport ? En alimentation ? Je t’embrasse et encore mille mercis.

    1. Bonjour Marie! Désolée pour ta grossesse, quand as-tu accouché? Les 2 premiers mois il faut se ménager. L’idéal est d’avoir un premier avis de médecin qui saura t’orienter en fonction des éventuelles séquelles ou douleurs que tu peux avoir. A mon avis (mais je ne suis ni coach ni médecin) , un style de yoga doux devrait te faire du bien. Il faut y aller en douceur. Pour ma part je fais du sport au moins 5 fois/semaine . Le nombre d’heures varie en fonction de mes objectifs à court ou moyen terme. J’essaie de bosser de tout:force, souplesse, résistance et de m’amuser aussi bien sûr. J’aime manger mais je choisis mes fréquences et horaires de gourmandises (à savoir pas de craquage le soir) et je fais en sorte d’avoir un bon apport en protéines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *