Cunnilingus: mettre fin aux blocages

Et c’est parti pour un nouveau courrier des lecteurs et cette fois-ci j’ai le plaisir de répondre à une lectrice! On avait abordé dans un autre article l’art et la manière de pratiquer un cunnilingus. Aujourd’hui on se met à la place de la femme: voyons comment profiter au mieux de ce moment de plaisir. Car certaines femmes éprouvent parfois des blocages. Pas de panique! Je vous apporte mes conseils en espérant apporter quelques solutions…


Bonjour !

Je me présente un petit peu, je m’appelle Sylvie , je suis infirmière, j’ai 26 ans et j’ai une question !
Je suis une fille assez sage, j’ai perdu ma virginité vers 20ans.  Aujourd’hui ça va faire 2 ans que je suis avec mon copain et on a essayé plein de truc au lit sans complexe et on s’amuse bien. Par contre il y a un truc que je ne supporte pas qu’on me fasse c’est le cunnilingus. C’est instinctif. J’ai déjà essayé de boire pour me débloquer mais non dès qu’il sa tête entre mes jambes je sers les cuisses ( au risque de l’étouffer!!) et les rares fois où j’ai réussi à le laisser faire ( moins de 1 min) ça me coupait toute envie de faire quoique ce soit d’autre.

Ce qui me perturbe c’est que toute mes amies me disent à quel point c’est merveilleux, mais pour le coup je sais pas ce que ça fait. Pourtant je ne suis pas une fille pudique, j’ai pas bcp de complexes donc je ne comprends pourquoi je n’ai jamais pu laisser un de mes copains me faire un cunnilingus.
Donc ma question : est-ce que je rate vraiment quelque chose de fabuleux, est ce qu’il y a quelque chise à faire pour me débloquer ?
Après je me dis que l’essentiel c’est de prendre du plaisir avec mon copain !
Voilà voilà !

Sylvie


Salut Sylvie

Merci pour ton message et ta patience !

Comme tu le dis, le plus important est que tu prennes du plaisir avec ton copain, que vous soyez complices et continuiez d’explorer ensemble. Le cunnilingus est censé être une pratique dédiée à TON plaisir (même si bien sûr un homme peut adorer faire ça) donc si ça ne te procure pas de bonnes sensations, inutile de se forcer, ce n’est pas du tout imposé. Chacun ses goûts.

Mais si tu veux réfléchir aux causes et aux éventuelles manières de te débloquer , voici quelques pistes à explorer:

DOMPTER SA PUDEUR, AIMER SON CORPS

  • Tu dis ne pas avoir de complexes et c’est très bien (et ton blocage ne semble pas provenir de ton éducation, celle-ci peut nous transmettre certains tabous). En revanche, ressens-tu une forme de pudeur ou de gêne par rapport à ton sexe ? Parfois on bloque car on a peur des odeurs et sécrétions qu’on peut produire et qui pourtant sont absolument naturelles. On peut aussi se sentir pudique vis-à-vis de l’apparence de son sexe ou de sa pilosité.

PRENDRE PLAISIR A JOUER

  • Un jeu très excitant à faire avec ton copain pour être encore plus à l’aise avec ça : mettez-vous face à face, déshabillez-vous, regardez-vous à distance et commencez à vous masturbez sans vous toucher. C’est une bonne manière de faire monter le désir en l’autre tout en étant bien connecté avec soi-même et prendre plaisir à se montrer. Evidemment cela peut se faire avec une lumière tamisée dans un contexte où vous vous sentez bien.

 APPRENDRE A JOUIR SEULE

  • Avant d’apprécier un cunnilingus, la masturbation est une excellente manière de se connaître, de développer un meilleur rapport à son corps, d’affiner ses sensations. Il est absolument possible d’avoir une vie sexuelle intensive et variée sans même savoir se masturber mais c’est dommage de négliger cette pratique. Elle participe vraiment à la sexualité et à l’épanouissement personnel. Là encore il n’y aucune norme ou contrainte mais pratiquer te permettra de voir si tu parviens ou non à jouir en te stimulant et ainsi découvrir si ton blocage est physique ou psychologique. Je te conseille de commencer avec ta main et de tester aussi avec un vibromasseur. Si tu es capable de jouir de cette manière, cela signifie que tu es physiquement capable de jouir si ton copain te fait un cunnilingus. La nouvelle question étant : comment s’y prend-il ?

GUIDER SON PARTENAIRE, LÂCHER PRISE

  • Qu’il ait ou non de l’expérience ou non, il faut qu’il puisse s’adapter à toi . Il est important que tu communiques et que tu le guides pour qu’il sache ce qui te procure du plaisir. Certaines filles adorent quand on insère un ou plusieurs doigts, d’autres préfèrent qu’on ne se concentre que sur leur clitoris. Tu peux aussi lui montrer comment tu te touches, faites-en un jeu. C’est toi qui mène la danse, c’est très agréable ! Tu n’as ni honte, ni culpabilité à avoir. Ferme les yeux, concentre-toi uniquement sur les sensations. Donne-toi le temps.

PRENDRE EN MAIN SON PLAISIR

  • Il faut bien sûr qu’il parvienne à te toucher sans que tu l’étouffes entre tes jambes lol.  Change donc de « mode opératoire ». Et si tu essayais une autre position où tu puisses prendre le contrôle ? Allonge-le sur le dos et mets-toi à califourchon sur son visage. Ainsi c’est toi qui bouges sur lui, tu te sers de sa bouche et tu es libre de prendre tes distances quand tu veux ! Tu peux ensuite te pencher et te mettre à quatre pattes pour te placer en position 69. Et là, tout le monde est gagnant. Le cunnilingus n’est pas censé être une pratique où tu te sens piégée, au contraire, elle est toute dédiée à ton plaisir. C’est une chance que ton mec aime en faire, tout le monde n’est pas à l’aise avec certains préliminaires…

Voilà, j’espère que ces conseils te seront utiles ! Ne t’inquiètes pas si cela ne te débloque pas. Peut-être que tu auras un déclic plus tard ! D’ici là profitez bien tous les deux 😊


Lire les autres Courriers des Lecteurs, clique ici

 

"On a plusieurs vies dans une vie."

Comments (1)

  1. Puissent d’autres femmes s’inspirer de ta réponse…
    Le cunni, c’est un peu comme la fellation, ce n’est pas toujours évident… mais l’essentiel est bien d’y prendre de plaisir… et d’avoir confiance dans son partenaire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *