Sport et training: La puissance de l’habitude

FAIRE DE L’EFFORT UNE HABITUDE

Le fameux « No Pain No gain » est aujourd’hui indissociable de l’esprit sportif. Mais si la douleur et l’effort peuvent s’avérer constructifs et nécessaires, il ne s’agit pas pour autant de s‘entraîner pour se blesser. Encore et toujours, le but est de progresser, de repousser ses limites tout en sachant écouter son corps, prendre soin de soi et faire en sorte de pratiquer un sport dans la durée afin de concilier efforts et santé. Je vous propose aujourd’hui un nouvel article de notre coach Xavier Tresallet qui nous rappelle une fois de plus des principes essentiels et à pratiquer au quotidien: créer une habitude constructive.


«Nous sommes ce que nous faisons à plusieurs reprises. L’excellence donc, n’est pas un acte mais une habitude» Aristote.

Manger un gros gâteau une fois ne rend pas obèse, mais ce petit cookie mangé quotidiennement le fera peut-être. Le succès est une habitude…Nous n’avons pas conscience de la force de nos habitudes, et pourtant elles régissent une grande partie de notre vie, pour le meilleur comme pour le pire. Et pour s’en rendre compte, il suffit de regarder le pire. Nous sommes tous d’accord pour dire qu’il est difficile de se débarrasser de nos mauvaises habitudes. Et pour cause : une étude a démontré que nos habitudes augmentaient les fils neuronaux dans notre cerveau. Ce qui rend la tâche moins difficile, diminuant le stress de devoir l’accomplir, et pouvant même aller jusqu’à nous donner un certain plaisir.

CHOISIR SES ADDICTIONS

J’ai une amie, qui à chaque fois qu’elle passe une mauvaise journée au travail, se précipite dans sa cuisine, attrape une tablette de chocolat et la dévore… Comme chaque fois qu’elle se sent contrariée. Pourtant elle sait que ce n’est pas génial pour sa ligne, mais elle n’arrive pas à s’en passer. Ces mauvaises habitudes sont si puissantes qu’elles peuvent nous mener à l’obésité, l’alcoolisme, le diabète et l’échec dans bien des domaines. Un autre exemple :  C’est le matin, il est tôt, le réveil vient de sonner et j’ai encore sommeil. Et pourtant, sans y réfléchir je saute du lit, prépare mon sac de sport et pars à la salle…Comme je le fais quatre à cinq fois par semaine depuis des années.

SE MOTIVER

Après la première période d’euphorie, celle des premières semaines ou mois qui suivirent mon inscription à la salle de gym où ma motivation était encore intacte, il y a eu des jours où les excuses pour ne pas y aller ont commencé à me tarauder. J’ai bien souvent été tenté de sauter une séance, puis deux, mais je me suis accroché. Ca n’a pas toujours été facile, mais j’ai tenu. Et petit à petit ces excuses ne me sont plus venues à l’esprit, je prenais mon sac et partais à la salle sans même y réfléchir, un peu comme on prend notre douche tous les matins. C’était devenu UNE HABITUDE.

SE DISCIPLINER

Si je ne m’étais pas imposé cette règle dès le départ, si je n’étais pas allé à la salle régulièrement, je n’aurais jamais eu les résultats souhaités, et n’irai sans doute plus à la salle trente ans après. Pour qu’une activité quelconque devienne une habitude, il faut la pratiquer régulièrement comme le tic-tac d’un métronome, quelle qu’en soit la fréquence.

La clé du succès se trouve donc dans la régularité.

Vous aurez de meilleurs résultats en ne faisant du sport que deux fois par semaine (mais durant toute l’année), plutôt que tous les jours pendant deux mois. Par conséquent quand vous commencez, programmez-vous un planning pas trop contraignant au début (comme je l’ai dit précédemment). Il vaut mieux miser sur deux ou trois fois par semaine au lieu de tous les jours. Cela vous évitera d’arriver à saturation et de tout abandonner) puis ne lâchez rien. N’abandonnez jamais et faites de votre activité sportive une habitude.

PROFITER

Elle fera alors partie de votre hygiène de vie (comme vous brosser les dents) et ne sera plus simplement une option. Elle ne sera plus une corvée et vous apportera même une nouvelle forme de plaisir.


 

Lire les autres #NoteDuCoach => Cliquez ICI

Xavier Tresallet –  Coach Sportif 

Page Facebook  coachsportif@free.fr

 

 

"On a plusieurs vies dans une vie."

Comments (1)

  1. C’est carrément ça, même peu et régulier. Et finalement ça manque si trop de temps passe en les séances

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *