Quel super héros (ïne) vous fait fantasmer?

Il ne m’arrive pas souvent de poster sur ce blog du contenu sexy mais comme l’évoque le nom de la rubrique  #PolaroïdStory, l’idée est de sélectionner dans mes archives un photo et de lui attribuer une anecdote. Il faut donc s’attendre à trouver ici pas mal d’histoires issues de mon ancienne carrière. « Tu ne devrais pas en parler si tu veux passer à autre chose », » Tu ne devrais pas remontrer des photos sexy, si tu veux qu’on te prenne au sérieux! » Voilà des commentaires/ conseils que l’on me donne avec beaucoup de bienveillance mais sachez que je n’ai pas de problème à évoquer le passé, mon pseudo et mon ancienne carrière. Une chose est sûre,

c’est maintenant qui compte, et les actes plus que les paroles.

Mais ce blog est aussi un journal et ça me fait plaisir de partager avec vous des souvenirs. Je ne suis pas « qu’une seule personne », je ne suis pas soit « une personne bien », soit « une personne infréquentable », soit une « actrice porno », soit une « actrice qui s’est rangée ». Je suis tout ça à la fois et bien plus encore, tout comme vous aussi vous êtes riche de votre expérience, même si vous pouvez peut-être préférer certaines périodes de votre vie.

On se plaint en France de manquer de souplesse, de tolérance, d’être étiquetés, enfermés dans des cases. Commençons par pratiquer cette ouverture d’esprit et cette indulgence à nous-mêmes, commençons par cesser d’avoir honte de ce que peuvent être nos origines, diplômes, comptes en banque, compétences…

A chacun d’évoluer et de s’améliorer en fonction de ses objectifs.

Pour ma part je suis très heureuse de m’être retirée de l’industrie pour adultes, et oui je l’ai souvent dit, j’ai rarement aimé me regarder dans le cadre de mon travail. Si je ressentais du plaisir à vivre la pornographie, je trouvais les images rarement jolies.

Mais j’ai eu l’opportunité de travailler avec un photographe allemand que j’aime beaucoup, Peter Czernich. Un artiste exceptionnel , styliste, photographe, réalisateur. Un vrai bonheur que de poser dans ses créations. Et c’est donc une vraie satisfaction que de garder quelques jolies photos de cette rencontre. J’ai simplement préféré cacher la poitrine , voilà, un peu de pudeur pour des « seins qu’on ne saurait voir » 😉 Je me souviens avoir tellement aimé cet ensemble que je l’ai acheté. Il doit donc être rangé quelque part parmi mes anciennes tenues de spectacle et de tournage. (Il serait bien que j’organise un jour un petit vide grenier, qu’en pensez-vous?)

Vous allez me dire, pourquoi ce titre? Si j’affectionne tout particulièrement cette photo c’est qu’elle me renvoie un idéal que j’avais en tête depuis ado. Moi qui étais si timide, si pudique. Le jour où je vis le film Batman le défi avec Michelle Pfeiffer en catwoman, un fantasme commença à émerger dans mon esprit. Selina était la secrétaire coincée et complexée le jour, et la maîtresse femme toute puissante la nuit….perchée sur talons aiguilles, moulée dans une combinaison de latex…

Un jour je serai elle….


C’est ce souvenir que me renvoie une telle image. Et si bien sûr j’ai depuis compris qu’être femme n’était pas se positionner en séductrice, je suis heureuse d’avoir joué le jeu pleinement et d’avoir réalisé de telles photos. Car oui, il arrive que la pornographie rejoigne l’érotisme… Et vous, quel personnage vous a fait fantasmer? Quel est votre modèle? A qui vous identifiez-vous et comme qui aimeriez-vous être relooké, le temps d’un shoot photo? 🙂

 


 
RDV sur la Chaîne Ca Zap! Sexy Séduction pour des conseils sous formes de tops et bientôt de nouveaux programmes en ligne…

"On a plusieurs vies dans une vie."

Comments (16)

  1. As a young boy, I found the images and characters of the TV Catwomen, Julie Newmar and Eartha Kitt, to be irresistible. In addition the character of Emma Peel, played by the amazing Diana Rigg, also stimulated my young mind. So, to this day I find strong, smart, independent women to be the most sexy… with or without latex! True story!

  2. Seduction power, multi task ability, sexy attitude, confidence, costumes, acts, skills and freedom, even action movie starring and travels : since I’am young the hero I’m dreaming to become, it’s you actually ; )

    1. Clairement ! Une femme qui est agent d’Interpol, qui lutte contre un type qui veut prendre le contrôle du monde en cassant des bouches avec ses pieds, c’est au minimum une sacrée bonne femme ^^

  3. Michelle Pfeiffer en Catwoman a aussi été un gros choc pour moi ! 🙂 Sinon, en BD, je garde un souvenir ému des super-héroïnes dessinées par John Byrne, quand j’étais ado. Tornade dans les X-Men avec son costume SM, ses cuisses superbes et sa peau d’ébène et – sans doute plus inhabituel, Miss Hulk dans les 4 fantastiques, avec son mélange de charme intelligent et de force physique : Byrne en avait fait un personnage de femme à la fois forte, drôle et maline, qui ne me laissait pas du tout insensible… Et sinon, j’aimais biean aussi la Veuve noire, que je suis ravi de voir revenue au premier plan grâce à Scarlett Johansson !

  4. Je suis peut être un peux trop respectueux de la pop culture , mais je ne fantasme pas du tout sur cela , mais je respect et comprend les individus qui ont besoins de ces images fantasmagorique pour fonctionné , j ‘ en est d ‘ autre et puis qui somme nous pour jugé ?

  5. Je pense a Franck « The Punisher » Castle ou Travis « Taxi Driver » Barkle (si si c’est un super hero 😉 )… mmmmm pas très glamour tout ça.

  6. Power Girl. Fairly unoriginal, I know, but more specifically, the Power Girl characterized in the 2009-2011 solo series. Even disregarding the sex-appeal, her sheer confidence, wit and irreverence (and Amanda Conner’s smooth and expressive style) remain etched in my memory.

  7. En bloquant sur le mot « fantasmer », j’ai eu le tort de me focaliser sur les super-héroïnes qui m’ont fait rêver… si par « fantasmer » on entend « s’identifier au personnage », alors là c’est différent. En tant que garçon, je m’identifiais volontiers à Spider-Man (de mon temps on disait « L’Araignée) parce qu’il a un côté « Monsieur tout le monde » et que c’est un héros – relativement – « vulnérable » qui gagne toujours à la fin mais qui s’en prend souvent plein la gueule dans l’intervalle. Sinon, j’aimais bien aussi Iron Man, parce que c’est un héros dont les pouvoirs lui viennent uniquement de son talent d’inventeur, et aussi parce que le personnage n’est pas parfait et qu’il a surmonté des démons personnels (en l’occurrence l’alcoolisme). J’aimais beaucoup aussi la Chose dans les 4 fantastiques pour son côté « gros et moche au coeur d’or ». 🙂

  8. Je vais parler d’un comics totalement barré, c’est Empowered! Une héroïne un peu foireuse dont le costume très très fragile et très très sexy se déchire à chaque combat, lui faisant perdre ces pouvoirs… L’héroïne est forcément très sexy mais le comic se moque clairement du « fan service » en explosant le 4e mur et les clichés avec une très grosse dose d’humour … Gros coup de coeur et pas mal de fantasme lié à cette série de comics. Je serais très curieux d’avoir ton avis dessus, je pense que ça peut te plaire aussi.

    Et comme super-héro auquel je m’identifie, je citerais Scott Pilgrim! (celui du comic) Est-ce vraiment un super héro, je ne le sais pas trop, mais pour moi, oui! Sinon le, professeur Xavier, pour le fauteuil ^^ En fait, je n’arrive pas trop à m’identifier aux héros traditionnels hyper virils, ils sont un peu ennuyeux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *